Une semaine pour permettre des rencontres

Le Centre d’étude et d’action sociales des Côtes d’Armor est à l’initiative d’une semaine sur le thème du lien social et de la citoyenneté qui se déroule du 17 au 23 octobre 2016. La semaine Fabrique du Lien permettra de poursuivre la recherche-action que le CEAS 22 a réalisée entre 2013 et 2015 sur le thème des solitudes.

Souvent, nous recevons des invitations sans oser y aller, il suffirait pourtant de peu de choses pour que chacun s’autorise à y participer. Un peu partout autour de nous, le territoire fourmille de milliers d’activités et de projets qui tissent des liens entre les personnes. La semaine « fabrique du lien » veut les mettre en lumière.

Pour agir contre les solitudes, nous souhaitons faire connaître et organiser des animations dans des lieux ouverts et variés, afin que chacun puisse participer.

Tous les organisateurs d’actions, d’événements, d’activités peuvent demander à figurer sur le programme de la semaine. Tous les citoyens qui sont des habitués peuvent profiter de l’occasion en invitant de nouvelles personnes à les accompagner.

Le CEAS 22 souhaite pouvoir valoriser les actions qui sont mises en place par les citoyens et les associations. Dans ce cadre, un diagnostic de territoire est en cours de réalisation. Afin de présenter les résultats de ce diagnostic, une soirée sera organisée pendant la semaine.

Il nous semble pertinent que cette semaine puisse toucher le plus d’individus possible, qu’ils soient professionnels ou citoyens, et que les actions provoquent de véritables rencontres. Nous souhaitons qu’il y ait des animations dans des lieux ouverts et variés, afin que chacun puisse participer. Nous cherchons, avec des partenaires du territoire, à ce que des temps conviviaux soient organisés ou mis en valeur.

Le Céas organise pour l’occasion un Colloque : Lien social et citoyenneté.

Suivre ce lien pour visiter le site internet dédié (en construction).

A propos

Pascale Perron

Chargée de développement du Céas 22, elle est titulaire du Diplôme d’Etat d’ingénierie sociale, d’une licence en Travail social et d’un DU en organisation communautaire obtenus au Québec. Elle est également formatrice et a de nombreuses expériences d’accompagnement et d’animation de collectifs, notamment dans des approches développant le pouvoir d’agir.