Compte-rendu rencontre du 18 mars 2017

Lieu : La Serre

Présents

Céline, Jean-Marc, Rafik, Alexis, Evelyne, Thomas, Sandrine, Anne, Georges, Yvette, Nadine, Marie-France, Noël, Roselyne, Karine, Patrice, Pascale, Myriam

Avancée sur le local

Le bureau du CEAS 22 a pris la décision d’attendre l’avis de la mairie de Saint-Brieuc concernant l’attribution de l’agrément Espace de Vie Sociale.
La prise de local est donc suspendue.

Eléments de compréhension

Contrat Urbain de cohésion sociale
par Evelyne

Cadre : Politique de la ville

Encadré par la loi de 2006. Contrat Préfecture/Mairie avec des partenariats externes (CAF, Conseil Départemental, Région, Rectorat, etc.).
C’est un programme de développement social.

Il contribue à :

  • L’amélioration de la vie quotidienne des habitants
  • L’égalité des chances de tous les habitants d’une même collectivité
  • La réduction des écarts de développement des territoires prioritaires et leur environnement.

Les 5 champs prioritaires :

  • Emploi -> accès
  • Cadre de vie -> amélioration
  • Réussite éducative
  • Citoyenneté et prévention de la délinquance
  • Santé

Intègre des objectifs transversaux : l’intégration, lutte contre les discriminations, accompagnement de la jeunesse.

Espace de vie sociale
Par Evelyne

Agrément CAF qui apporte un financement et se fait dans le cadre d’un partenariat CAF/ville.

Attribué à un lieu de proximité et géré par une structure associative.

Un projet social

  • Toucher -> tous les publics (mixité – intergénération).
  • Développer -> actions collectives et multiples.
  • Animer -> vie sociale.
  • Favoriser -> vie collective / participation et responsabilité des usagers.
  • Renforcer -> liens sociaux – solidarités.

Valeurs

  • Dignité humaine
  • Laïcité – neutralité
  • Mixité
  • Solidarité
  • Participation
  • Partenariats

Trois finalités

  • Lutte contre l’isolement
  • Mieux vivre ensemble
  • Citoyenneté (décider – se former/former – s’impliquer – s’exprimer)

Trois mots-clés

  • Associatif
  • Champs d’action multiples
  • Tout au long de l’année

Le contexte
Par Myriam & Pascale

Plusieurs projets sont en cours de montage au centre-ville :

1/ la mairie :

  • Prévoit un BIJ étendu (ouverture fin 2018),
  • Prévoit un tiers-lieu – projet à plus de 5 ans
  • Le Plan de cohésion sociale n’est ni rédigé, ni voté.

2/ La Contremarche :

Projet de bar associatif en gestation – public : jeunesse. Avec un modèle économique commercial.

3/ La Ligue de l’Enseignement :

Pas d’infos le 18/03. Info complémentaire : suite appel 22 mars, information non confirmée. Mais rendez-vous pris pour en discuter.

Budget – chiffres clés

1/ Deux salaires, coût à l’année :

  • 1 CAE 6 400 €/an
  • 1 CDI 45 500 €/an

2/ Trésorerie au 1/01/2017 : 68 000 €

3/ Coût de la location du local : 15 000 €/an

4/ Entrées CEAS formation : 27 000 €/an

Conclusion : Travailler un modèle économique.

Les options

1/ Louer le local à partir du moment où on a le financement

a/ Agrément Espace de Vie Sociale (17 000 €/an sur 4 ans)

Condition : Que la ville dise Oui.

b/ Obtention du financement de la Fondation de France (60 000 €/4 ans)

Condition : Réponse positive en juillet.

2/ Louer le local sans financement

Condition :

  • S’impliquer au CEAS 22 en intégrant le conseil d’administration (Assemblée générale le 13 mai 2017)
  • Aucune salariée à partir de novembre

3/ Penser comme un collectif qui n’a pas de lieu mais qui en souhaite un.

Condition :

Aucune salariée à partir de novembre

4/ Penser comme un collectif qui n’a pas de lieu mais qui fait des trucs

5/ S’arrêter

6/ Faire avec les autres

Le bocal à poisson

Le choix a été donné entre toutes ces options.

Dans un premier temps, chaque groupe de 4/5 personnes a discuté sur les options afin de choisir celle qui leur paraissait la plus pertinente au vu de la situation.

Ensuite, une personne désignée par le groupe est venue rendre compte des discussions dans un cercle, les personnes des groupes observant les échanges sans intervention.

Mise en commun 1

Groupe 1 : il déplore le manque d’aide des collectivités locales.

  • C’est un frein qui nous pousse à être inventifs
  • + option 4 – question temps / question communication

Groupe 2 : un lieu avec le local du CEAS.
Les élus sont un frein, suspendu à la décision du Conseil Municipal.
Marie-France : à la maison des Associations (CDDP), dans la partie Louise Michel, un local avec deux pièces est libre.
Céline : Pour y avoir été, très mal balise et donc très difficile à trouver.

  • + option 4 : être itinérant sur des lieux et mener des actions éphémères sur la ville.

Groupe 3 : La problématique vient de la vision que l’on a du centre-ville.

  • Plusieurs projets : rencontrer les autres et construire ensemble.
  • Un petit lieu, non mais plutôt un grand lieu où différentes associations feraient des choses ensemble (exemple : local de l’ancien Marionnaud), un type de projet comme la Recyclerie à Paris (http://www.larecyclerie.com/).
  • A voir le sponsoring du propriétaire.
  • Attention : certaines associations n’ont pas les mêmes objectifs et sont plus dans une optique commerciale.
  • Convoquer les collectifs citoyens car le lieu a vocation à être leur vitrine.
  • Une option Squat pourrait être envisagée, vu le nombre de locaux vides ?
  • « Suis partant pour un container si chacun s’engage à y mettre de l’argent »
  • D’accord avec le Squat mais ne voit pas pour la mise en œuvre. Piste à travailler.

Retour dans les groupes et la réflexion s’est portée sur 4 types de format d’intervention :

  • Acheter un container
  • Faire un squat
  • Etre itinérant
  • Faire avec les autres (pour faire un gros machin)

Mise en commun 2

Groupe Container

  • Première phase pour expérimenter tout de suite et commencer à donner envie
  • Partenariats possibles : la Cantine Ephémère
  • Problème du déplacement.
  • Choix d’autres formes : caravane, vieux car, roulotte.
  • Qui paie ?

Groupe Squat

= une alternative si nous n’avons pas de financement.
Veut dire anticiper et prévoir un plan d’actions à long terme car on change de lieu régulièrement.

  • Quid des procédures d’expulsion ?
  • Trève hivernale pour les locaux commerciaux ?

Risques : Qui assure ? Quel type de public viendra ?

  • Nécessite que ce soit ouvert tout le temps (clé mise quelque part -> mais si squat, clé ?)
  • Se référer à ce qui se passe sur la ZAD.
  • Besoin d’un lieu libre sans administration.
  • Mise en œuvre
    • Pied de biche
    • Lockpicking
    • Viser plusieurs locaux dans le centre-ville
    • Problème de l’eau et de l’électricité : moyens alternatifs comme les voisins, un transfo, une batterie, etc.
    • Argent pour s’outiller.
  • Quid des salariées

Groupe Etre itinérant – note Evelyne

Collectif Le lieu des possibles – mais c’est pas possible d’avoir de lieu pour l’instant –

Café associatif  > sur l’espace public , éphémère

Animations et rencontres en espace ouvert

 

Pourquoi ? Intention          ? Pour quoi ?

« Lieu d’initiatives citoyennes »  > lieu d’ouverture, un lieu de rencontre, Partage, échange, convivialité, entraide, mixité sociale, lieu d’information, d’apprentissage, qui sert à tisser du lien contre l’isolement.

Lieu d’opportunités, de créativité, d’inventivité, de vivre ensemble.

Don : de temps, du savoir, de la positivité, une bouffée d’oxygène.

 

Quand ? Régulièrement = 1 x par mois – le samedi 11h à 16h 1ère date ?

Quoi ? Comment ?
= ACCUEIL / café :
boissons thermos (caisse prix libre)
tables, chaises,       + caravane, container ?
= INFOS / vitrine initiatives citoyennes, associations
les rencontrer rapidement> les inclure dans le projet
Panneaux , infos
=  ATELIERS / voir associations citoyennes, + ?
Autres animations ?
+ Repas partagé le midi – faire du lien entre nous
Où ? Comment ?
Centre ville Annonce du lieu peu de temps avant
Place de la grille      (surprise, l’événement)
Parc des promenades : tracter sur le marché, rencontrer les gens
Cour du musée…
(espace sécurisé pour les enfants…)
Organisation Préparation et stockage / à la Serre
Autorisation occupation voie publique
Boissons
Emprunter tables, chaises, bancs éphémères
Communication Blog ?
Facebook ?
Visuel ? Tracts ?
Textos ?
Adresse mail / lise de diffusion ?
Journalistes, Presse

Pistes évoquées : repérer des événements et « s’inviter »

Groupe Faire avec les autres

A nous d’aller vers eux : ligue, la Contremarche, les associations citoyennes

  • Vigilance à ne pas se faire phagocyter : s’il n’y a pas de pouvoir, pas de participation si ce n’est pas leur projet.
  • Le centre-ville a des problèmes concernant l’accessibilité et le stationnement. Il faut donc proposer une offre attractive.
  • Faire la promotion des actions de jeunes.
  • Promouvoir l’identité : on vient comme on est. L’important est que ça se passe.
  • La faire avec l’esprit que l’on a défini ensemble dans les précédentes rencontres.

Les objectifs du prochain rendez-vous

Faire le point sur les contacts pris : Patrice, Nicolas, Myriam et Pascale ont rendez-vous le 7 avril au matin avec les deux acteurs concernés.

Faire le point sur l’organisation de la journée test : premier rendez-vous le 20 mars à 17h chez Evelyne avec Sandrine, Céline, Evelyne, Anne, Nicolas, Nadine, Thomas (compte-rendu en cours). Et voici les liens pour les 2 sondages de dates :

 – pour la prochaine réunion d’orga : https://framadate.org/ndCt4mvkU2mjcoso
 – pour la journée d’action : https://framadate.org/twIJJHY1YNkyNp9O
N’hésitez pas à vous inscrire !

Prochain rendez-vous

Rendez-vous est pris le 26 avril 2017 à 18h dans un espace voulant bien nous accueillir.

A l’issue de la séance, je vous propose un moment convivial et informel, un apéro participatif, chacun peut amener sa spécialité.

 

Nous rappelons que ces rendez-vous sont publics et ouverts et que nous n’accueillons toutes personnes souhaitant participer à cette construction.

 

A bientôt !

 

Myriam & Pascale

A propos

Myriam Lorant

Chargée de mission - étude en cours : DEJEPS Animateur Coordinateur mention Développement de projets Territoire & Réseaux.