Compte rendu de la première rencontre de la commission

Les participants partagent autour de la notion de co-formation et de leurs attentes :

  •          Construire ensemble sur une thématique
  •          Confrontation sur des valeurs
  •          Dans le mouvement, qui s’invente en permanence
  •          L’échange c’est formateur
  •          L’expérience des uns et des autres pour une mise en commun
  •          Au-delà de la formation parce que ce n’est pas dans un but précis et restreint
  •          Un espace pour partager des informations qui font réfléchir
  •          Mobiliser de la pensée, créer de la pensée
  •          Il existe peu d’espace de réflexion sans enjeu important derrière
  •          C’est un espace de liberté
  •          Le partage de compétences, la réciprocité c’est important.
  •          Les lieux où on peut créer des liens et travailler en collectif sont rare, exceptionnels.
  •          Il faut faire des choix pour agir plus profondément sur des projets précis.

Il est proposé de prendre le temps de se présenter et de présenter nos univers quotidiens. Le thème des solitudes nous amène à nous questionner sur les liens que nous avons les uns les autres avec notre entourage et sur le sens que nous y mettons.

Télécharger la pièce jointe pour lire la suite.

A propos

Pascale Perron

Chargée de développement du Céas 22, elle est titulaire du Diplôme d’Etat d’ingénierie sociale, d’une licence en Travail social et d’un DU en organisation communautaire obtenus au Québec. Elle est également formatrice et a de nombreuses expériences d’accompagnement et d’animation de collectifs, notamment dans des approches développant le pouvoir d’agir.