Catégorie : Non classé

Solitudes et société

La commission autoformation du Céas 22 a décidé de travailler sur le sujet des solitudes dans un processus de recherche-action. Dans ce cadre, nous recevions, le 30 septembre 2013, Jean-Yves Dartiguenave, sociologue et directeur du Centre Interdisciplinaire d’Analyse des Processus Humains et Sociaux (CIAPHS) ainsi que son collègue Jean-Claude Quentel psychologue clinicien et professeur de sciences du Langage. Nous vous

» Voir +

Les solitudes heureuses

Toutes les solitudes ne se vivent pas dans la souffrance. Il peut être salutaire d’être seul pour se retrouver soi-même, empli de notre assurance d’être en lien avec les autres. C’est ainsi qu’il est possible de vivre reclus dans la plénitude de notre lien avec l’humanité ou en contact avec notre spiritualité. Cette capacité à remplir sa solitude de pensées,

» Voir +

Compte rendu de la première rencontre de la commission

Les participants partagent autour de la notion de co-formation et de leurs attentes :          Construire ensemble sur une thématique          Confrontation sur des valeurs          Dans le mouvement, qui s’invente en permanence          L’échange c’est formateur          L’expérience des uns et des autres pour une mise en commun          Au-delà de la formation parce que ce n’est pas dans un

» Voir +

2e rencontre de la commission Recherche-action

La commission autoformation du Céas 22 a décidé de travailler sur le sujet des solitudes dans un processus de recherche-action. Dans ce cadre, nous recevions, le 30 septembre dernier, Jean-Yves Dartiguenave, sociologue et directeur du Centre Interdisciplinaire d’Analyse des Processus Humains et Sociaux (CIAPHS) ainsi que son collègue Jean-Claude Quentel psychologue clinicien et professeur de sciences du Langage. Nous vous

» Voir +

Des initiatives qui changent le monde

Tout ne se monnaie pas ! De plus en plus, ce qui se payait hier, s’échange ou se partage aujourd’hui. Certains parlent d’économie collaborative ou d’économie du partage. Pour vous donner une idée de l’ampleur du phénomène, je vous invite à une petite visite sur le web. Pour suivre les liens, il suffit de cliquer sur le texte en bleu.

» Voir +

Journée CODERPA : Bénévolat auprès de personnes âgées

Le 22 octobre 2013 le Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées (CODERPA) a proposé une formation à l’adresse de bénévoles intervenants à domicile ou en hébergement. Cette journée avait pour but de créer du réseau pour les bénévoles et de mobiliser dans la lutte contre l’isolement des personnes âgées. Mme FRANÇOIS Nicole, première vice-présidente CODERPA, Mme GUILLOU Maryvonne, référente bénévolat personne

» Voir +

Café Ephemère

Le CÉAS 22, Culture Zàtous, le Groupe éducation nouvelle (GEN) Côtes d’Armor et l’UFFEJ Bretagne s’associent pour créer un CAFE EPHEMERE. Inventer un lieu vivant, un espace pour réinventer le territoire, inscrire les paroles, confronter les vécus et les points de vue. Le Café Éphémère se veut un lieu social et solidaire, un lieu d’éducation populaire, un lieu de découvertes

» Voir +

La rupture des liens sociaux

Il existe, selon Serge Paugam, quatre types de liens sociaux qui fonctionnent tous sur la base de la reconnaissance et de la protection : la possibilité de compter pour… et de compter sur… Lorsqu’un des quatre types de lien est rompu ou fragilisé, la personne investira plus fortement les trois autres types de liens. Il est possible de comparer ce phénomène

» Voir +

Le non recours dans l’accès aux droits

Auteure : Solenn Lepeu Dans un contexte de multiplication des dispositifs d’intervention et d’accompagnement, les acteurs sociaux constatent aujourd’hui l’augmentation du nombre de personnes qui ne bénéficient pas de l’offre publique, de droits ou de services, auxquels elles pourraient prétendre. Les travaux de l’Odénore (Observatoire des non-recours aux droits et services) montrent que le non-recours est un phénomène que l’on

» Voir +

Le Céas 22 et le développement social local

Le développement social local nécessite une intervention qui n’a pas d’a priori sur les solutions à mettre en œuvre et prend d’abord comme appui la parole des gens  pour construire les constats à partir desquels des projets pourront être menés. Il est question ici de construire une lecture commune des points qui pourraient faire effet de bascule pour l’avenir. Il

» Voir +