Bilan de Fabrique du Lien

Bilan de la semaine du lien social et de la citoyenneté

  • Préciser notre projet et en clarifier les enjeux.
  • Nous avons lancé les démarches de mobilisation très tard. Il y a eu un problème de calendrier.
  • La période d’octobre est très chargée pour tout le monde associatif
  • Les rencontres étaient peut-être trop fréquentes (préférable tous les deux mois).
  • Avoir un interlocuteur désigné dans les associations partenaires
  • Clarifier l’engagement et les tâches réciproques entre les salariées et les bénévoles.

Bilan du Colloque

  • Globalement positif.
  • Nous pourrions constituer une liste d’intervenants que l’on a envie d’entendre pour pouvoir y piocher des noms. Il ne s’agit pas d’avoir des surprises en choisissant seulement sur les écrits.
  • Les temps d’échanges en petits groupes, les ateliers ou plus précisément les espaces de parole sont importants. C’est souvent ce que les gens attendent. Cela a manqué le deuxième jour. Cela permet de créer du lien.

Nombre de participants :

  17 octobre 18 octobre
Participation à la journée 24 32
Participants 2 jours 21 21
Etudiants 30 30
Total : 75 83

 Institutions représentées :

  • Conseil départemental (Ille et vilaine, Côtes d’Armor et du Morbihan)
  • CCAS et Centre sociaux (Ploufragan, Lannion, Saint-Brieuc)
  • MSA d’Armorique
  • Sous-préfet délégué à la politique de la Ville
  • Ville de Saint-Brieuc
  • Centres de formation : Askoria, GRIMES (Rennes, Saint-Brieuc et Vannes)
  • Comité régional du travail social (CRTS)
  • Fondation Massé Trévidy
  • Union nationale des associations familiales (UNAF)
  • Fondation Saint-Jean de dieu
  • Cabinet de Service Social Coopératif – Chrysalide
  • EMERAUDE ID
  • Mona Lisa 22, OFFICE DES RETRAITES BRIOCHINS
  • Esprit FabLab ; Association Défis ; Lamballe Communauté Numérique ; AFICA – association des familles internautes des côtes-d’armor
  • JEUDEVI
  • Office Public de l’Habitat, d’Aménagement et de Construction (OPAC) SAONE ET LOIRE
  • Conseil de développement (Agglo et pays de Saint-Brieuc et Haute Mayenne)
  • ALFADI Résidence TY-Annez à Rennes
  • Secours Catholique Caritas France, délégation du Finistère
  • Association des paralysés de France

Aucun élus (2 inscriptions annulées)

Géographie des participants :

  • 39 participants des Côtes d’Armor (22 participants de Saint-Brieuc ; 17 d’autres villes : Dinan, Rostrenen, Plérin, Lannion, Saint-Cast le Guildo, Lamballe, Ploufragan)
  • 3 participants du Finistère
  • 15 participants d’Ille et Vilaine
  • Autres départements : Loire Atlantique, Morbihan, Paris, Saône et Loire, Mayenne…

Compilation des évaluations du colloque

Très satisfaisant (4) / Satisfaisant (3) / Peu satisfaisant (2) / Pas satisfaisant du tout (1)

Le contenu des conférences : 4 3 2 1
Jacques-François Marchandise – 33 20 12 1 0
Sylvain Bordiec – 24 2 12 7 3
Tanguy Dufournet – 23 5 16 2 0
Table ronde du 17 octobre – 28 7 15 6 0
Atelier du 17 octobre – 32 9 16 7 0
Table ronde du 18 octobre – 16 5 6 5 0
Animation et échanges avec la salle – 40 12 19 8 1
Organisation – 40 19 18 3 0
Autre (précisez) :        

Commentaires

Logistique : satisfait du repas et du site, satisfait de l’accueil. Très bonne gestion du temps, qualité des intervenants. Mieux préciser l’horaire, dire quand il y aura une pause. Prévoir de l’eau et du café, entre autres aux repas du midi. Pas informés du début à 9h30.

Contenu :

Merci pour cette journée (17 octobre) Plus attractif le matin (17 octobre) Plus de dynamisme, moins de monologues, journée trop longue (17 octobre). Peu satisfaite des supports. Il aurait été souhaitable d’utiliser le diaporama pour préciser les mots clés (17 octobre).

Très satisfaite des échanges informels. Très satisfaite de la disponibilité et de la convivialité des organisateurs (pause café 😉 Richesse dans ce colloque par la croisée des regards/ des territoires/ des secteurs d’intervention et l’animation du 17 octobre notamment qui a permis des échanges.

Donner le thème des ateliers. Étaient-ils identiques ? Atelier du 17 octobre était un peu court. Néanmoins intéressant et riche d’échanges.

Insister sur les leviers et les problématiques plus directement liées au travail social.

Entrée en matière trop longue, préférée commencer directement par M Marchandise. Éviter les temps d’introduction un peu trop longs et surtout les redites le mardi avec ce qui a déjà été dit le lundi.

L’intervention de M Bordiec était intéressante, mais beaucoup trop dense pour les étudiants. L’intervention de M Bordiec et de M Dufournet était passionnante, mais à mener différemment ? Ce type de colloque est-il accessible à tous ? Sylvain Bordiec : intéressant, mais trop dense. L’intervention du 18 après-midi était décalée / rapport à ce que je projetais. Même si les propos étaient très intéressants, mes attentes étaient ailleurs.

Participation :

Peut-être élargir aux autres acteurs (un peu moins ciblé centre social). Une seule journée pour les ES dommage (17 octobre) prônant l’accès au numérique, mais vocabulaire parfois non accessible aux non-initiés. Prévenir les étudiants du thème abordé pour qu’ils s’y intéressent. Mieux préparer les étudiants à participer à ces interventions, car peu de motivation (obligation, bruit, posture…) Pour Askoria : rendre obligatoire la présence des étudiants à ce type de journée n’est pas une bonne idée, car ils ne sont pas nécessairement intéressés par le sujet.

Les thèmes qu’il pourrait être intéressant de traiter lors de prochains évènements : Laïcité, compétences psychosociales, mettre l’usager au cœur des différentes actions, souffrance au travail, maltraitance, violence, accueil, participation

Suggestions : favoriser l’échange, plus de débats… cela serait plus enrichissant et plus compréhensible (18 octobre), intervenant dans un domaine ou une association innovants, qui m’aurait fait découvrir une approche innovante Diffusion des présentations ou d’une synthèse (mais peut-être trop lourd à réaliser ? ) est-elle prévu ?

Diagnostic sur les initiatives citoyennes et le travail du commun dans l’agglo de Saint-Brieuc

Myriam présente quelques éléments du diagnostic. Un répertoire est en cours de réalisation sous la forme d’un livre de recettes. Le projet de lieu rejoint la mobilisation récente d’un collectif autour de la réouverture de la maison du peuple, dont fait partie Vonig. Myriam s’engage à tenir les adhérents informés des avancées de ce projet et nous en reparlerons lors du prochain groupe d’animation.

A propos

Myriam Lorant

Chargée de mission - étude en cours : DEJEPS Animateur Coordinateur mention Développement de projets Territoire & Réseaux.